lundi 30 novembre 2015

L'actualité de la Compagnie

VENDREDI 2 OCTOBRE – 20H30

« LES MAUVAIS BERGERS »
Texte social et engagé d’Octave Mirbeau
ASSA Saint-Affrique / Cie Création Ephémère
Mise en scène Kevin Perez

Octave Mirbeau écrit cette pièce en 1897. Une pièce sur le développement et l'écrasement d'une grève ouvrière, qui n'est pas sans rappeler « Germinal » d'Emile Zola. Dans une période de recul social, où les acquis de la classe ouvrière s'amenuisent encore un peu plus chaque jour, il nous paraissait urgent et utile de placer au coeur de notre année théâtrale, la question sociale et de la lutte des classes.

VENDREDI 9 OCTOBRE – 19H

LANCEMENT DE SAISON
Autour d’un « apéro-Barbecue »
Une mise en bouche conviviale pour vous présenter les orientations de la Fabrick et de la Cie Création Ephémère pour cette saison.
Pensez à apporter une viande à griller
ou sa meilleure spécialité sucrée ou salée à partager…
VENDREDI 16 OCTOBRE – 20H30

« RECHERCHE CLOWNS »
ASSA Saint-Affrique / Cie Création Ephémère
Mise en scène : Vincent Dubus

Un huis clos qui traite de l'errance identitaire dans un monde régi par la compétition et le libéralisme. Les personnages sont faits de l'argile commune, malaxée de traîtrise, de trahisons, de petites lâchetés, de petits accommodements avec la morale et d'élans d'amitié vite rabattus vers l'ombre des ego racornis. Ils sont tour à tour drôles et sinistres."Recherche Clowns", nous fait songer à Beckett et Shakespeare. Dans ce théâtre de l'absurde, la dérision flirte avec le ridicule, le ridicule avec l'insignifiant, l'insignifiant avec l'essentiel. « Etre ou ne pas être clown » puisque vivre et exister n'est rien d'autre que jouer la pantomime d'un rôle social.
SAMEDI 23 OCTOBRE – 20H30
Projection associative

Dans le cadre de notre cycle portant sur la culture et le monde ouvrier
«1907, LA REVOLTE DES VIGNERONS »
de Michel Gayraud

En 1907, la viticulture méridionale est en crise et la misère s'installe dans le Languedoc. Rassemblés autour d'un cafetier, Marcelin Albert et du maire de Narbonne, Ernest Ferroul, tous les dimanches les vignerons manifestent dans les villes du Midi. Clémenceau réagit en envoyant les cuirassiers.
Après la projection du film, une discussion, un débat, des échanges réuniront Jean Huillet (ancien leader du comité régional d'action viticole) et le chanteur Claude Marti (Un paÏs que vol viure...). Et pour finir une dégustation de vins de Marcillac offerts par la coopérative. (Merci à M. Michel Delmouly)

JEUDI 12 NOVEMBRE – 20H30
Au théâtre de la Maison du Peuple – Festival NovAdo

«LES JUSTES »
d’Albert Camus
Théâtre déambulatoire - Cie Création Ephémère
Mise en scène : Philippe Flahaut

"Ne pleurez pas. Non, ne pleurez pas ! Vous voyez bien que c'est le jour de la justification. Quelque chose s'élève à cette heure qui est notre témoignage à nous autres révoltés: Yanek n'est plus un meurtrier. Un bruit terrible! Il a suffi d'un bruit terrible et le voilà retourné à la joie de l'enfance."
La Cie Création Ephémère fait résonner de façon intime les mots de Camus. Cette pièce, écrite en 1949 et inspirée de faits historiques, porte le public vers une réflexion autour de l'engagement et la fidélité de l'homme envers ses idées...Camus poursuit une réflexion sur la question de la violence qui s’impose à lui en termes de conscience intellectuelle et morale.
A partir de 10 ans. Jauge limitée > réservations fortement conseillées
Renseignements auprès de la Maison du Peuple

MARDI 17 NOVEMBRE – 20H30
« IL ETAIT UNE FOIS»
Nouveau spectacle de la Cie Création Ephémère
Mise en scène : Marie des neiges Flahaut

Tableaux vivants, drôles et poétiques autour de l’abandon, à travers les contes fées. Une nouvelle création  avec le Centre d'Art Dramatique pour comédiens différents.
Des enfants perdus au milieu de nulle part
Des enfants livrés à eux-mêmes
Des personnages inquiétants qui surgissent de nulle part
Dans un mutisme absolu
Seuls les corps, les regards ont la parole
Seule la musique les accompagne
Dans un espace nu et épuré.

SAMEDI 19 DECEMBRE – 20H30
« NOUS AUTRES»
Texte et mise en scène de Roxanne Rizvi

"Nous autres" est un jeu d'exploration : celle d'une conscience. Qui est-ce je qui joue ? Une femme pour laquelle l'identité n'est pas une forme fixe, facilement repérable, mais une mosaïque qui échappe aux normes. Le personnage est placé face à un meuble à tiroirs qui devrait contenir les clés de son histoire et dont elle découvre peu à peu le contenu…

DIMANCHE 20 DECEMBRE – 20H30
« VERS LE PAYS DE TROIS FOIS RIEN»
Cie Création Ephémère
Mise en scène : Marie Flahaut

Reprise du spectacle de fin de travail du groupe "Filip", présenté lors de l'édition 2015 du festival "La Fabrick des Z'enfants".

Sensibilisée par une collecte de jouets pour les enfants démunis à l’autre bout du monde, une petite fille se sépare de ses jouets préférés.C’est un long voyage qui commence….



RESIDENCE
Avec la "Cie du désordre" - du 7 au 25 septembre
« Mon ami le banc »
En vue de la création d’un spectacle tout public à partir de 7 ans
 Texte d’Emmanuel Darley

"Parfois c’est bien, le ballon il file vers là-bas où c’est qu’elle est immobile à rien regarder alors je peux près d’elle venir. Un jour, je lui dirai un mot, je sais pas trop encore lequel mais oui, un jour. Dans la classe aussi, je la regarde."...
Une restitution publique aura lieu le 25 septembre à 14h au studio Martha Graham de la Maison du Peuple.

Une collaboration entre Philippe Flahaut, metteur en scène de la Cie Création Ephémère, Soizic Gourvil et Filip Forgeau, de la Cie du Désordre (Finistère).
Le texte est à paraître prochainement chez Actes Sud-Papiers.





LES REPETITIONS EPHEMERES : 
Répétitions ouvertes au tout public ainsi qu’aux scolaires, qui sont autant de possibilités de discussion et d’échange. Ce trimestre, nous proposons des répétitions ouvertes au public:
Le 31 octobre et le 1er novembre à partir de 14h : « Il était une fois »
Le 19 septembre à partir de 14h : « Mon ami le banc »
Se renseigner auprès de la Fabrick

LES ESSAIS EPHEMERES :
Dimanche 29 novembre de 15H à 17H
Rencontres et présentations publiques d’exercices, travaux en cours des ateliers théâtre de la compagnie création éphémère. Entrée libre dans la limite des places disponibles.


La Cie Création Ephémère / La Fabrick est soutenue pour ses actions de création, de diffusion et de formation par le Ministère de la Culture (DRAC Midi-Pyrénées) le Conseil Régional de Midi Pyrénées, le Conseil Général de l'Aveyron et la Ville de Millau. Avec le soutien de la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées.

www.creation-ephemere.com
Licences n° 1/1055657– 2/1055656 – 3/1055655

Renseignements / Réservations
Cie Création Ephémère
La Fabrick 9, rue de la Saunerie 12100 Millau
T. 05 65 61 08 96 
Email : contact@creation-ephemere.com

mercredi 23 septembre 2015

L'actualité de la Cie d'octobre à décembre 2015



VENDREDI 2 OCTOBRE – 20H30
« LES MAUVAIS BERGERS »

Texte social et engagé d’Octave Mirbeau
ASSA Saint-Affrique / Cie Création Ephémère
Mise en scène Kevin Perez


Octave Mirbeau écrit cette pièce en 1897. Une pièce sur le développement et l'écrasement d'une grève ouvrière, qui n'est pas sans rappeler « Germinal » d'Emile Zola. Dans une période de recul social, où les acquis de la classe ouvrière s'amenuisent encore un peu plus chaque jour, il nous paraissait urgent et utile de placer au coeur de notre année théâtrale, la question sociale et de la lutte des classes.
Lire l'article de presse





VENDREDI 9 OCTOBRE – 19H
LANCEMENT DE SAISON

Autour d’un « apéro-Barbecue »

Une mise en bouche conviviale pour vous présenter les orientations de la Fabrick et de la Cie Création Ephémère pour cette saison.

Pensez à apporter une viande à griller
ou sa meilleure spécialité sucrée ou salée à partager…







VENDREDI 16 OCTOBRE – 20H30
« RECHERCHE CLOWNS »

ASSA Saint-Affrique / Cie Création Ephémère
Mise en scène : Vincent Dubus

Un huis clos qui traite de l'errance identitaire dans un monde régi par la compétition et le libéralisme. Les personnages sont faits de l'argile commune, malaxée de traîtrise, de trahisons, de petites lâchetés, de petits accommodements avec la morale et d'élans d'amitié vite rabattus vers l'ombre des ego racornis. Ils sont tour à tour drôles et sinistres."Recherche Clowns", nous fait songer à Beckett et Shakespeare. Dans ce théâtre de l'absurde, la dérision flirte avec le ridicule, le ridicule avec l'insignifiant, l'insignifiant avec l'essentiel. « Etre ou ne pas être clown » puisque vivre et exister n'est rien d'autre que jouer la pantomime d'un rôle social.
Lire l'article de presse




SAMEDI 23 OCTOBRE – 20H30
Projection associative


Dans le cadre de notre cycle portant sur la culture et le monde ouvrier
« 1907, LA REVOLTE DES VIGNERONS »
de Michel Gayraud


En 1907, la viticulture méridionale est en crise et la misère s'installe dans le Languedoc. Rassemblés autour d'un cafetier, Marcelin Albert et du maire de Narbonne, Ernest Ferroul, tous les dimanches les vignerons manifestent dans les villes du Midi. Clémenceau réagit en envoyant les cuirassiers. 
Après la projection du film, une discussion, un débat, des échanges réuniront Jean Huillet (ancien leader du comité régional d'action viticole) et le chanteur Claude Marti (Un paÏs que vol viure...). Et pour finir une dégustation de vins de Marcillac offerts par la coopérative.
(Merci à M. Michel Delmouly)
En savoir plus...



JEUDI 12 NOVEMBRE – 20H30
Au théâtre de la Maison du Peuple – Festival NovAdo

« LES JUSTES »
d’Albert Camus
Théâtre déambulatoire - Cie Création Ephémère
Mise en scène : Philippe Flahaut


"Ne pleurez pas. Non, ne pleurez pas ! Vous voyez bien que c'est le jour de la justification. Quelque chose s'élève à cette heure qui est notre témoignage à nous autres révoltés: Yanek n'est plus un meurtrier. Un bruit terrible! Il a suffi d'un bruit terrible et le voilà retourné à la joie de l'enfance."  La Cie Création Ephémère fait résonner de façon intime les mots de Camus. Cette pièce, écrite en 1949 et inspirée de faits historiques, porte le public vers une réflexion autour de l'engagement et la fidélité de l'homme envers ses idées...Camus poursuit une réflexion sur la question de la violence qui s’impose à lui en termes de conscience intellectuelle et morale.
A partir de 10 ans.
Jauge limitée  > réservations fortement conseillées
Renseignements auprès de la Maison du Peuple
En savoir plus sur le site de la Cie




VENDREDI 13 NOVEMBRE – 19H00
CONFERENCE DEBAT

Sur le thème "Jaurès et la République"

Animé par Charles Sylvestre

Les assassinats par des terroristes fondamentalistes, à Paris, de l'équipe de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, puis le 9 janvier de personnes de confession juive dans une supérette casher et de policiers, a suscité des réactions, une "marche républicaine" et de nombreux commentaires qui, depuis, n'ont plus cessé.
Ces évènements posent des questions graves, et plus particulièrement celle ci : Qu'en est-il de notre république aujourd'hui ?
Pour tenter de répondre à cette question, la réflexion et la détermination de Jaurès s'avèrent précieuses. Sa république sociale, laïque et universelle, est d'actualité si l'on veut refaire de la république, aujourd'hui en crise, ce "grand acte de confiance et d'audace" qui a été à son origine, et qui lui permis de grandir face aux épreuves...

Entrée libre
Afin de terminer la soirée en toute convivialité, pensez à apporter une petite collation qui sera partagée à l’issue du spectacle.



MARDI 17 NOVEMBRE – 20H30
« IL ETAIT UNE FOIS »

Nouveau spectacle de la Cie Création Ephémère,
création avec le Centre d'Art Dramatique pour comédiens différents.
Mise en scène : Marie des neiges Flahaut



 Avec les comédiens du Centre d’Art Dramatique pour comédiens différents : Florence Hugot, Jean-Pierre Escalle, Christine Soret, Serge Roussel, Théo Kermel, Vincent Perez.
Composition et interprétation musicale : Vincent Dubus
Assistant à la mise en scène : Kevin Perez

Tableaux vivants, drôles et poétiques autour de l’abandon, à travers les contes fées.
Des enfants perdus au milieu de nulle part
Des enfants livrés à eux-mêmes
Des personnages inquiétants qui surgissent de nulle part
Dans un mutisme absolu
Seuls les corps, les regards ont la parole
Seule la musique les accompagne
Dans un espace nu et épuré.

Répétitions publiques :
Le 31 octobre et le 1er novembre à partir de 14h
Entrée libre dans la limite des places disponibles.




SAMEDI 19 DECEMBRE – 20H30
« NOUS AUTRES »

Texte et mise en scène de Roxanne Rizvi


Jeu : Chantal Pétillot
Décor et accessoires : Caroline de Pommereau et Benoit Mialet. 


Une femme, qui ne peut jamais dire "je", bouleverse les codes de la représentation de soi. En refusant de se réduire à une identité fixe, une fonction, un rôle, elle nous entraîne peu à peu, de tiroir en tiroir, qu'elle ouvre et dont elle joue, dans ce qu'elle nomme "la mathématique des illusions". On commence en se demandant qui elle est ; on finit peut-être en se demandant qui nous sommes, nous...



DIMANCHE 20 DECEMBRE – 20H30
« VERS LE PAYS DE TROIS FOIS RIEN »

Cie Création Ephémère
Mise en scène : Marie Flahaut


Reprise du spectacle de fin de travail du groupe "Filip", présenté lors de l'édition 2015 du festival "La Fabrick des Z'enfants".

A la demande du Président , Petite Puce envoie ses jouets préférés, Pinok et Barbie, là où les enfants n’ont rien, à l’autre bout du monde.
Tracassés par la décision de Petite Puce dès le lendemain, les jouets, sur quelques mots, s’inventent un voyage, se déguisent et jouent, comme des enfants construisant des cabanes.
Une histoire d’enfants, aux tonalités colorées.



VENDREDI 22 JANVIER 2016 – 20H30
« CUARTETO TAFI »


"C'est l'histoire d’une voix argentine, d’un bouzouki grec, d’une guitare espagnole et de percussions afro-latines qui fusionnent et résonnent au son des musiques du nord ouest argentin : les chacareras, les zambas, sans oublier les tangos et autres milongas porteñas..."
 "Le Cuarteto Tafi apporte à la musique argentine un vent frais de créativité, de qualité et d'originalité." 
Eduardo Makaroff (Gotan Project)
 http://www.cuartetotafi.com

mercredi 17 juin 2015

Festival Jeune Public - Création Ephémère



Du 28 au 31 juillet 2015
  Festival de théâtre jeune public et familial.
" La Fabrick des Z'enfants" Troisième édition.




PROGRAMME JUILLET 2015
 
Mardi 28 juillet à 18h30
Lancement du festival - avec le "Pays de trois fois rien" (Théâtre)
par le groupe adulte des ateliers de la Cie Création Ephémère.
A partir de 5 ans

Mardi 28 juillet à 20h30
"Cendrillon"
de Joël Pommerat (Théâtre) par la Cie Création Ephémère.
A partir de 6 ans

Mercredi 29 juillet à 15h
"Pêche à la lune"
 par la Cie Banakike (Marionnettes).
A partir de 4 ans

Mercredi 29 juillet à 19h
"Cendrillon"
de Joël Pommerat (Théâtre) par la Cie Création Ephémère.
A partir de 6 ans 

Jeudi 30 juillet à 15h
"La Boite poétique"
 par la Cie Création Ephémère. (Performances et installations).
A partir de 6 ans

Jeudi 30 juillet à 19h
"Hey Piolette"
par la Cie Aller-Retour (Cirque / clown).
Tout public

Vendredi 31 juillet à 11h
"Phantasie"
par la Cie ilyadça. (Clown musical).
A partir de 6 ans

Vendredi 31 juillet à 15h
"Premier pas"
Atelier d'initiation à la pratique du théâtre (à partir de 5 ans).

Vendredi 31 juillet à 19h
"Le grand Voyage"
(spectacle musical, à partir de 6 ans)

RENSEIGNEMENTS | RESERVATIONS
La Fabrick - Cie Création Ephémère
9, rue de la Saunerie- 12100 Millau
Tél: 05 65 61 08 96




RESTAURATION SUR PLACE
Le p'tit restaurant" de la Fabrick des Z'enfants : "MI CASA ES SU CASA" vous accueille au fil de la journée avec leurs saveurs maison à petits prix.
(Possibilité de réserver à l'avance vos repas au théâtre de la Fabrick.) 

P.A.F. PAR SPECTACLE :
Plein : 10 euros - Réduit (enfants, demandeurs d’emploi) : 6 euros
PASS pour tous les spectacles : adultes 42 euros - enfants : 28 euros


RENSEIGNEMENTS | RESERVATIONS
La Fabrick - Cie Création Ephémère
9, rue de la Saunerie- 12100 Millau
Tél: 05 65 61 08 96

La Cie Création Ephémère / La Fabrick est soutenue par le Conseil Régional de Midi Pyrénées, le Conseil Général de l'Aveyron et la Ville de Millau.

vendredi 29 mai 2015

Prochainement à La Fabrick - Millau


DU 6 AU 13 JUIN 2015
Spectacles de fin de travaux des élèves de la Cie Création Ephémère
Sur le thème de "l'abandon" 

 



Samedi 6 juin à 17h et 20h
Atelier Tadeuz (enfants)
Proposition d'images chorégraphiques et de tableaux en mouvements imaginés tout au long de l'année par les enfants, autour du conte du "Petit Poucet.  

Mardi 9 et Mercredi 10 juin à 20H
Atelier Bertholt (enfants)

Il s'apppelle le Grand, elle s'appelle la Petite. Ils sont seuls au monde. Il ne leur reste plus qu'à se rencontrer, à s'inventer des fables...

Atelier Antonin (enfants)
Le petit poucet vit dans une famille en manque d'amour et d'imaginaire... Le père et la mère se demandent comment éviter de partager leur repas avec leur unique enfant « qui n’arrête pas de manger et qui ne parle pas ». La solution : l’abandonner en jouant à cache-cache dans la forêt...

Atelier Ariane (enfants)
Un petit garçon dont le père est absent entame une correspondance avec son ami imaginaire... Une histoire tendre qui aide à grandir...

Jeudi 11 et Vendredi 12 juin à 20H
Atelier Samuel (ados - vidéo et théâtre)

Jocaste et Laïos, deux jeunes perdus et livrés à eux mêmes, et leur groupe d'amis jouent avec le feu... Et se brûlent... De leur amour naîtra Oedipe...  

Atelier Karelle (adultes)
L’enfant sans nom, boiteux, subit des moqueries constantes et blessantes. Ella est sa seule amie...
  
Samedi 13 juin à 20H
Atelier Eugène (adultes)

Le fils ainé, Louis, retourne dans sa famille pour l’informer de sa mort prochaine…  Entrée libre. Réservations fortement conseillées (jauge limitée).

Renseignements / Réservations
Cie Création Ephémère
La Fabrick 9, rue de la Saunerie 12100 Millau
T. 05 65 61 08 96 
Email : contact@creation-ephemere.com







 

mardi 10 mars 2015

L'actualité de la Fabrick - Millau




Le collectif Art-en-ciel est en résidence du 12 au 15 Avril 2015 atour d'un texte de Maurice Maëterlinck

«  Art-en-Ciel nous unit, nous voulions unir l'Art et le Ciel.
 L'Oiseau Bleu de Maurice Maëterlinck, ce conte philosophique pour enfant donnant vie à une quête du Bonheur, s'est imposé à nous.
Nous souhaitons exploiter toutes nos compétences de musiciens, de metteurs en scène, de comédiens, de scénographes pour créer un spectacle coloré et musical à destination des enfants.
 Transportée par un carrousel, véritable manège enchanté et fantasmagorique, Tyltyl partira à la recherche de l'oiseau bleu, symbole du Bonheur. »

Le mercredi 15 Avril à 10H30
Rencontre et répétition ouvertes au tout public ainsi qu’aux centres de loisirs .
(Se renseigner auprès de Cécile Flahaut  : 067790221)

_________________________________________ ! _______________________________________



« LES JUSTES »
D’Albert Camus

DIMANCHE 5 AVRIL 

A 18H30
Au Couvent de Veyreau (12)




Réservations conseillées au 06 62 18 26 40
(jauge limitée)
Afin de terminer la soirée en toute convivialité (apéro-dinatoire), pensez à apporter une petite collation qui sera partagée à l’issue du spectacle.

JEUDI 9 AVRIL A 15H30 et 20H30
Au Caveau – Saint-Affrique (12)
Réservations conseillées au 05 65 61 08 96
(jauge limitée)

LES LUNDI 13 ET MARDI 14 AVRIL
A la Fabrique – Scène conventionnée de Guéret (23)


"Ne pleurez pas. Non, ne pleurez pas ! Vous voyez bien que c'est le jour de la justification. Quelque chose s'élève à cette heure qui est notre témoignage à nous autres révoltés: Yanek n'est plus un meurtrier. Un bruit terrible! Il a suffi d'un bruit terrible et le voilà retourné à la joie de l'enfance."

La Cie Création Ephémère fait résonner de façon intime les mots de Camus. Cette pièce, écrite en 1949 et inspirée de faits historiques, porte le public vers une réflexion autour de l'engagement et la fidélité de l'homme envers ses idées...Camus poursuit une réflexion sur la question de la violence qui s’impose à lui en termes de conscience intellectuelle et morale.

Adaptation et mise en scène de Philippe Flahaut.
Avec : Florence Hugot, Marie des Neiges Flahaut, Kevin Perez, Serge Roussel, Jean-Pierre Escalles, Vincent Dubus et Steve  Canillac. Joutes scénographiques : Jean-Paul Delaitte / François Tomsu

En savoir plus sur le site de la Compagnie...

_________________________________________ ! _______________________________________


Lecture et musique électroacoustique
"Le bleu du ciel" - "Madame Edwarda" 
Extraits des oeuvres de Georges Bataille.

Avec Michel Génniaux (lecture) & Vincent Dubus (Musique "live" et tableaux sonores).
Durée env. 1h30

(Attention certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.)

MARDI 28 AVRIL - 20h30
au théâtre de la "Fabrick" à Millau
(Réservations et renseignements au 05 65 61 08 96)

JEUDI 30 AVRIL - 20h30
à la "Menuiserie" à Rodez 
(Réservations et renseignements au 05 65 68 50 02)

Georges Bataille, né le 10 septembre 1897 à Billom (Puy-de-Dôme), mort le 9 juillet 1962 à Paris, est un écrivain français. Multiforme, son œuvre s'aventure à la fois dans les champs de la littérature, l'anthropologie, la philosophie, l'économie, la sociologie et l'histoire de l'art. Érotisme et transgression sont les deux termes les plus communément attachés à son nom. Il est également connu sous les pseudonymes de Lord Auch, Pierre Angélique, Louis Trente et Dianus.

Pour cet écrivain chez qui la littérature prend le relais de la religion après la mort de Dieu, l’érotisme partage l’efficace du sacré et ouvre les précipices de la transgression. Bataille veut écrire et donner à lire la fièvre à laquelle on n’accède pas uniquement par la débauche mais aussi par l’angoisse et le rire, le tragique et la poésie – par ce qu’il appelle « l’impossible ».

Sa vie se confond avec la recherche d'une vérité qui serait le dépassement de toute vérité. De 1925 jusqu'à sa mort, il connaît tous les mouvements intellectuels, littéraires et philosophiques de son temps. Son oeuvre fait voler en éclat les divisions traditionnelles entre philosophie, poésie, roman, méditation religieuse, et comporte des essais, des poèmes et des romans.

« Un soir de demi brume à Londres, un voyou qui ressemblait à notre amour vint à ma rencontre… »
Ce texte de Guillaume Apollinaire aurait pu être le point de départ des deux romans. S’il fallait une illustration pour ces deux textes, on aurait pu convoquer Ensor, ou Otto Dix ou   bien encore Egon Schiele. Et puis quelques personnages sortis tout droit de Toulouse Lautrec nous emmèneraient dans leur errance vers quelque nuit enfumée et glauque de Pigalle ou du Barrio Chino. Nous y croiserions Marlène Dietrich dans l’Ange bleu ou Madame Edwarda.  Au détour d’une rue sombre et sordide se faufileraient les masques et Dominos vénitiens de Longhi ou de Canaletto.
Comme dans un film muet, expressionniste, en noir et blanc, avec les légendes au bas de l’écran, le silence des bouches qui bougent, des yeux exorbités scrutant le bleu du ciel. Pourquoi pas le Chien Andalou, on y entendrait en sourdine les Chants des insurgés catalans et les premiers pas cadencés des Hitlerjugend. Quelques notes d’un piano-bar londonien nous parviendraient et le Faust ou le Nosferatu de Murnau ne seraient pas loin…
Le génie de Bataille, c’est aussi de pouvoir confronter l’Extase de Sainte Thérèse d’Avila aux 120 jours de Gomorrhe de Pasolini.
Nombreux sont ceux qui parlent de Bataille sans l’avoir entendu.
Il vient à vous… « Si tu as peur de tout, lis ce livre, mais d’abord, écoute-moi : si tu ris, c’est que tu as peur. » nous dit-il.
Osez l’expérience que musicien et lecteur vous proposent.
Michel Genniaux
(Entre "mysticisme" et  "road movie", entre folie et absolu", très proche du "Rock" en somme.... Vincent Dubus)


Tournée dans le Cantal  "Festival par monts et par Mots"
Vendredi 6 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Valuejols, salle du presbytère à 20 h 30 
Samedi 7 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Riom-ès-Montagnes, médiathèque
municipale à 17 h 
Jeudi 12 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Chaudes-Aigues, café Costeroste à 18h30.
Vendredi 13 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Vic-sur-Cère, presbytère à 20h.
Dimanche 15 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Saint-Martin-Valmeroux, médiathèque
municipale à 15h30.
Vendredi 20 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Saint-Mamet, médiathèque municipale à
20h30.
Samedi 21 mars : Michel Genniaux et Vincent Dubus à Champs-sur-Tarentaine, Auberge de
l’eau verte de Marchal à 18h.

Contact
Conseil général du Cantal
Médiathèque départementale
tél : 04 71 63 52 94



mardi 13 janvier 2015

Roméo à Toulouse au Théâtre du Grand Rond

ROMEO
Au Triangle - Huningue

Le 27 janvier 2015 - 20H
Séance scolaire à 14H

Extrait de presse
In Roméo veritas
CENTRE PRESSE Rodez 22 novembre 2014

 

Une pièce difficile à résumer que « Roméo » la dernière création en date de la Compagnie Éphémère dirigée par Philippe Flahaut où cohabitent comédiens traditionnels et comédiens en situation de handicap. Comment revisiter la tragédie shakespearienne par excellence qu’est Roméo et Juliette au travers de la folie obsessionnelle, où l’amour ne peut qu’être impossible, Juliette inaccessible et le drame irréversible. Un décor incroyablement chaotique mais paradoxalement très ordonné, avec des livres disséminés un peu partout, mais aussi du matériel médical dont nombre d’écrans de monitoring, un miroir immense, une caméra vidéo, l’impression d’être en permanence enfermé, observé, traqué…une chambre dans une unité psychiatrique. Dans un coin, un peu à l’écart, une baignoire vieille époque qui évoque inévitablement le tableau de David, Marat assassiné par Charlotte Corday, avec cet élément vital qu’est l’eau, curative, apaisante et purificatrice, sans oublier une tenture transparente derrière laquelle un musicien en live accompagne de variations subtiles cette tragédie. D’emblée, le spectateur est happé par Roméo qui ne le lâchera plus, interpellé sur la dualité personnage/acteur, la nécessité de la représentation comme compromis entre exhibition et voyeurisme, la place de la parole aléatoire et fugace face à l’écrit immuable, la genèse du théâtre et de la vie…
Des réflexions en parallèle sur le désir ou la vérité, l’intime ou l’universel, l’urgence, l’instantanéité, le temps qui érode ou exacerbe les sentiments, un tohu-bohu vertigineux qui brasse la passion, la sensualité, la quête d’identité et la fluidité des corps, tous ces éléments nourrissent ce texte de Filip Forgeau, autant dire que c’est vraiment du grand art, de l’orfèvrerie de haute précision. Théo Kermel habite littéralement le personnage principal de bout en bout, et la complicité qu’il partage avec les fantômes féminins qu’il idéalise via son infirmière, Juliette bien sûr mais aussi Ophélia noyée de désespoir et de chagrin, cette relation exclusive et fusionnelle embrase la scène. Et quand à la fin il se travestit avec nuisette, bas et chaussures à talons rouge sang, le trouble nous envahit devant cette quête éperdue aussi fragile que dérisoire. L’altérité sexuelle se dissout dans l’androgynie évanescente et s’impose comme seule issue, aussi inéluctable que mortifère. « Les enfants du séisme » ne peuvent que se réunir dans l’au-delà… parce que c’était elle, parce que c’était lui…
Cette pièce vibrante et tumultueuse, toute de bruits et de fureur, résonne d’une incroyable énergie et d’une actualité toujours intacte. Un spectacle époustouflant à voir et à revoir.
Jean Dessorty